• Festival Hybrides 7 • DU 13 AU 28 MARS 2015

    Atlas Montpellier

    casaBranca / Ana Borralho et João Galante

    Jeudi 26 mars 20h00 CDN hTH
    Vendredi 27 mars 20h00 CDN hTH
    Lire
  • Festival Hybrides 7 • DU 13 AU 28 MARS 2015

    Love and Revenge

    Rayess Bek et La Mirza

    Jeudi 26 mars 21h30 CDN hTH
    Lire
  • Festival Hybrides 7 • DU 13 AU 28 MARS 2015

    Caliban Cannibal

    Motus / Daniela Nicolò et Enrico Casagrande

    Vendredi 13 mars21h00 Domaine d'O / Théâtre d'O / Salle Paul Puaux
    Samedi 14 mars21h00 Domaine d'O / Théâtre d'O / Salle Paul Puaux
    Lire
  • Festival Hybrides 7 • DU 13 AU 28 MARS 2015

    L’Art du Théâtre

    Adesso e sempre / Pascal Rambert, Julien Bouffier

    Lundi 23 mars 21h00 Maison pour tous Voltaire
    Mardi 24 mars 19h00 Maison pour tous Voltaire
    Lire
  • Festival Hybrides 7 • DU 13 AU 28 MARS 2015

    Stranger

    Emke Idema

    Vendredi 13 mars 19h00 Domaine d'O / Théâtre d'O / Studio Gabriel Monnet
    Samedi 14 mars 19h00 Domaine d'O / Théâtre d'O / Studio Gabriel Monnet
    Lire

Olivier Neveux, auteur

Docteur en arts du spectacle (Paris 10, 2003), Olivier Neveux est professeur d'histoire et d'esthétique du théâtre à l'université Lumière Lyon-2, enseignant à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) section écriture (en 2009). Il est notamment l'auteur de : Théâtres en lutte. Le théâtre militant en France de 1960 à nos jours (édition La Découverte, 2007) et de Politiques du spectateur. Les enjeux du théâtre politique aujourd'hui (édition La Découverte, 2013).


Face au monde, ses crises et son devenir, un théâtre s'invente. Il réagit, dénonce, explique, illustre, propose : ce théâtre est politique. À ce titre, il s'inscrit dans une longue histoire, bien souvent déconsidérée : celle d'un théâtre qui prend acte des batailles de son temps. Mais ce théâtre d'aujourd'hui n'est pas homogène, il défend des orientations politiques dissemblables et fait en particulier de la place accordée au spectateur le lieu d'enjeux différents. En effet, la politique au théâtre se découvre aussi, de façon décisive, dans le rapport que le spectacle entend entretenir avec son spectateur.
C'est à travers ce prisme qu'Olivier Neveux propose d'analyser le champ théâtral politique à l'heure du néolibéralisme. Comment le théâtre « transgressif » conçoit-il ses spectateurs ? Quelles facultés le théâtre « postdramatique » entend-il solliciter ? Que nous apprennent ces volontés de brusquer, sensibiliser, éclairer, mobiliser le spectateur ? Dans leur diversité, quelles conceptions de l'émancipation tous ces théâtres soutiennent-ils ? Car c'est bel et bien une interrogation sur la possibilité de l'émancipation et la part que peut y prendre le théâtre qui anime cet ouvrage : celle du spectateur, de l'artiste et de l'œuvre émancipés. Réfléchir aux politiques du spectateur signifie alors s'intéresser tout autant aux politiques que le théâtre défend, à celles qu'il applique et aux définitions implicites qu'il propose, par là, de la politique.