Tous les rendez-vous


L'homme qui valait 35 milliards

Collectif Mensuel

Vendredi 12 Avril
19h00
Domaine d'O
15/11/8/5€
Samedi 13 Avril
19h00
Domaine d'O
15/11/8/5€

Belgique
D'après le roman de Nicolas Ancion . Conception et mise en scène Collectif Mensuel . Avec Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier, Renaud Riga . Collaboration artistique Elisabeth Ancion . Scénographie et costumes Claudine Maus . Création éclairage Manu Deck . Régie générale Dylan Schmit . Régie son Florent Baugnet . Film Christophe Lecarré . Montage et vidéo Juliette Achard . Coordination Alice Valle . Suivi budgétaire Myriam Riga
Richard Moors, artiste plasticien quarantenaire abonné aux galères et aux plans foireux, lassé des performances en tous genres, des expos collectives et des fins de mois difficiles, a bien l'intention de se stabiliser et d'obtenir cette place de professeur qui vient de se libérer à l'Académie des beaux-arts. Cette place est pour lui, même le député le lui a dit. Il ne lui manque plus qu'une œuvre marquante à son actif, un truc béton qui frappe les esprits et force le respect, le reste n'est que formalités. C'est ainsi que, flanqué de Marion et Patrick, ses deux acolytes pas moins « bras cassés », Richard Moors va décider de kidnapper Lakshmi Mittal, PDG du groupe Arcelor-Mittal, 4ème fortune mondiale, et le contraindre à reproduire une série d'œuvres controversées du XXème siècle. De You'll Never See My Face in Kansas City de Chris Burden au coyote de Joseph Beuys en passant par l'urinoir de Duchamp ou encore le carré blanc de Malevitch, nous voilà embarqués dans un roadmovie politico-artistique, entre ambitions personnelles et résistance citoyenne. Abracadantesque rapt pour une histoire de l'Art copyleft, pleine de colère et d'autodérision suroxygénée par les scansions rythmiques d'un groupe rock en live... Une belgitude.
Rencontre avec les artistes à l'issue de la représentation du vendredi 12 avril

Avec le soutien de WBI

Production Cie Pi 3,14 . Coproduction le Théâtre de la Place et l'Ancre, PBA-Eden (Charleroi) . Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles (service théâtre), de la Ville de Liège, de la Province de Liège, de la Province du Hainaut . En partenariat avec le PAC, la FGTB Liège-Huy-Waremme, les Métallos MWB-FGTB, la Cible, le CAL, Arsenic, Théâtre & Publics, Maillages et la SPACE . L'homme qui valait 35 milliards s'inscrit dans le projet Richard Moors' Project, réalisé avec le soutien du Programme Culture de l'Union Européenne en partenariat avec Assemblea Teatro (Turin), Culture Commune (Scène Nationale du bassin minier du Nord-Pas de Calais), Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette), Theater Antigone (Courtrai)